Avisto : société

Témoignage chef de projet logiciel

Témoignage chef de projet logiciel

Ingénieur expérimenté, Hervé est chef de projet logiciel chez AViSTO à Sophia Antipolis. Il nous présente son parcours, son métier et donne quelques conseils aux jeunes ingénieurs qui souhaiteraient eux aussi devenir chef de projet logiciel.

chef de projet logiciel
 

Sa formation : master informatique industrielle en alternance

Q : Hervé, peux-tu nous présenter ton parcours dans l’enseignement supérieur ? J’ai suivi un parcours universitaire : DUT, licence, puis un DESS en informatique industrielle (NDLR : équivalent d’un master informatique industrielle depuis la réforme LMD de 2004) en alternance. J’étais alors développeur C.

Ingénieur de réalisation, chef d’équipe logicielle, puis chef de projet logiciel

Q : Ensuite, tu as pris ton premier poste d’ingénieur ? Oui, j’ai pu valoriser mon expérience en alternance et rejoindre un groupe américain spécialisé dans les systèmes d’aide à l’exploitation et à la localisation (SAE). J’y suis resté 7 ans, d’abord en tant qu’ingénieur de réalisation (4 ans), puis en tant que chef d’une petite équipe logicielle de 3-4 personnes (1 an) et enfin chef de projet (2 ans). En fait, j’ai travaillé sur le même produit depuis le début (des outils pour les bus et tramways), mais mon rôle a évolué au cours de ses déploiements dans différentes villes de France. Q : Et là, tu as changé d’entreprise… Oui. En fait, mon employeur n’avait plus de mission pour m’alimenter en tant que chef de projet, alors je suis parti, mais tout en restant dans le même domaine d’application. Je suis resté 5 ans dans ma nouvelle entreprise, avec pour rôle la gestion d’une équipe, son planning, les relations avec le client pour la définition du produit et des specs, les phases de test et enfin, les dernières années, le suivi financier. Ma première équipe avait 5-6 personnes, la dernière 15.
J’aimais beaucoup mon travail, mais je commençais à avoir tellement de responsabilités que je n’avais plus de vie à côté. J’ai eu besoin de changer d’air et c’est comme ça que je suis rentré chez AViSTO.

Les ingénieurs AViSTO ont bonne réputation

Q : Comment as-tu connu AViSTO ? Parmi les 15 personnes de ma dernière équipe, il y avait 2 ingénieurs AViSTO, dont j’étais très content. La réputation d’AViSTO était d’ailleurs excellente : on était sûr d’avoir de très bons candidats, ce qui n’était pas forcément le cas avec d’autres sociétés de services. C’est comme ça que j’ai connu Christophe, le responsable régional PACA d’AViSTO, et de fil en aiguille, j’ai rejoint le centre technique de Sophia Antipolis.

Chef de projet logiciel chez AViSTO

Q : Chez AViSTO, quel est ton rôle ? Alors, j’ai d’abord travaillé 3 ans en tant que chef de projet Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour des systèmes de péage. J’ai enchaîné avec une mission chez un autre client qui ne me satisfaisait pas pleinement. J’ai demandé à Christophe de changer, et j’ai alors démarré mon projet au forfait actuel, dont je suis excessivement content. Pour un client dans le domaine du voyage, 2 équipes s’occupent d’aspects test/validation depuis le centre technique d’AViSTO Sophia. J’ai la responsabilité de l’une d’entre elles et, depuis cet été, je suis passé coordinateur du projet complet. Q : Qu’est-ce qui te plaît chez AViSTO ? Depuis que je suis arrivé, je n’ai travaillé que pour de grosses entreprises, le réseau de clients est vraiment très riche. Ensuite, ce que je pensais d’AViSTO avant de venir, je le pense encore plus aujourd’hui : on discute, on a une relation de confiance avec son responsable d’affaires, on peut dire qu’on souhaite voir autre chose, changer de projet. C’est d’ailleurs ce que j’ai dit aux ingénieurs qui composent mon équipe, qu’AViSTO est une entreprise humaine, je le pense sincèrement.
Aujourd’hui, notre pole test/validation prend de l’importance, nous gagnons de plus en plus de forfaits dans ce domaine et du coup, cela donne des perspectives pour de nouveaux chefs de projets, en interne ou en externe. Enfin, un petit mot sur nos séminaires : je trouve ces moments très fédérateurs, j’aime beaucoup.
Q : Et dans ton métier de chef de projet, qu’est-ce qui te plaît ? J’adore communiquer, travailler en équipe, gérer des personnes, dialoguer avec le client. C’est tout ça qui m’a plu dès le début dans ce rôle. Mais avant de prendre mon premier poste de chef de projet, il a fallu que je connaisse par cœur les aspects logiciel et fonctionnel du système sur lequel je travaillais à l’époque. J’avais mis les mains dans le cambouis.

Ses conseils pour devenir chef de projet logiciel

Q : Quel conseil donnerais-tu à un ingénieur qui souhaite devenir chez de projet logiciel ? Celui-là justement : pour sa première expérience, il faut qu’il connaisse le domaine pour avoir de la légitimité. Car si on est jeune chef de projet et qu’on ne maîtrise pas les aspects techniques de la mission, c’est très compliqué de créer de l’adhésion autour de soi. Connaître le domaine, y faire ses preuves techniquement pendant quelques années puis prendre ce nouveau rôle, c’est pour moi le chemin à suivre. Cela permet de progresser plus sereinement dans ses nouvelles fonctions. Et c’est possible de le faire chez AViSTO.

Site carrières d'AViSTO

Nos dernières offres d'emploi

Un grand merci à Hervé pour son témoignage !

Français