Avisto : société

ADVANS Trailers à l’Ut4M 1ère Partie : un développeur AViSTO dans la course !

ADVANS Trailers à l’Ut4M 1ère Partie : un développeur AViSTO dans la course !

Jean est ingénieur développement logiciel chez AViSTO. Avec Silvain (lire son récit), Claude (lire son récit) et Rodolphe (lire son récit), ses collègues d’ELSYS Design, il a participé à l’Ut4M (Ultratour des 4 Massifs), un ultratrail en relais de 169 km avec 11 000m de dénivelé positif au départ de Grenoble.
Le vendredi 19 août 2016, Jean a assuré la première étape Grenoble – Vif, dans le Vercors. Il nous raconte.

Départ de l’Ut4M au parc Paul Mistral, Grenoble

6h05 : Après avoir vérifié une dernière fois mon sac, c’est le moment de rejoindre le parc Paul Mistral à Grenoble. Il s’agit du lieu de départ et d’arrivée de l’UT4M. Il fait encore nuit noire, les rues sont désertes. Seules les barrières qui bloquent les accès au boulevard Maréchal Joffre, lieu de passage de la course et les pancartes UT4M me font prendre conscience que le départ de l’aventure est pour bientôt !

6h15 : J’arrive au parc Paul Mistral, je croise quelques coureurs, pas de doute je suis au bon endroit. J’attends patiemment mes coéquipiers. Les conditions météo sont idéales, parfait pour un premier trail chronométré.

6h30 : J’aperçois mes coéquipiers. Silvain me prête du matériel supplémentaire. Je passe le contrôle de l’équipement et ma balise RFID est scannée. Me voici à présent dans le sas de départ, prêt à affronter le Vercors.

Ut4M Parc Paul Mistral, Grenoble
Silvain, Jean et Claude

7h02 : Cette fois c’est parti ! Je croise Benoit, Claude et Silvain qui m’encouragent. Ils sont disséminés le long du parcours proposé aux coureurs à l’intérieur du parc. Je rejoins le boulevard Maréchal Joffre, j’aperçois enfin le Vercors qui me fait face. La file humaine des coureurs est déjà longue sur le pont de Catane, l’équivalent du pont Verrazano-Narrows du marathon de New-York pour l’UT4M. De l’autre côté de la route, des automobilistes klaxonnent et nous encouragent.

Ut4M, l’ascension du Vercors

Km 4,5 : Je quitte la ville de Grenoble par le chemin des Vouillants et je commence l'ascension du Vercors devant m’amener au Moucherotte puis au Pic Saint Michel. C’est alors qu’un coureur commence à me parler, il s’agit de Daniel qui participe à l’UT4M Xtrem 160, c’est-à-dire l’ensemble du parcours réalisé en solitaire. Je décide de m’aligner sur son rythme de métronome et de l’accompagner jusqu’à Vif point d’arrivée de mon étape.

Ut4M, premier ravitaillement

Km 13,2 : Le premier ravitaillement nous fait passer par les marches du tremplin du Dauphiné ayant accueilli les épreuves de saut à ski lors des jeux olympiques d’hiver de Grenoble en 1968.

Ut4M Jean 2

Nous sommes accueillis par les spectateurs et les bénévoles qui applaudissent. L’ambiance est très sympa. Après avoir pris quelques victuailles, il est temps de repartir pour compléter l’ascension du Moucherotte.

Ut4M Jean 3

Ut4M, Moucherotte, vue imprenable sur Grenoble

Km 16,6 (Moucherotte) : La fin de l’ascension est marquée par le bourdonnement entêtant d’un hélicoptère de la sécurité civile, j’espère que rien de grave n’est arrivé à un concurrent. Je prends quelques instants pour admirer la vue imprenable sur Grenoble qui ne vole pas son titre de capitale des Alpes, c’est magnifique ! Après avoir fait scanner ma puce RFID au point de passage situé sur une table d’orientation et observé le radar hydrométéorologique, j’entame la descente vers le deuxième point de ravitaillement situé à Lans-en-Vercors à mi-parcours où je dois retrouver mes coéquipiers.

La descente est plutôt roulante, elle me permet de bien récupérer de l’ascension du Moucherotte.

Ut4M, ravitaillement avec mes collègues

Ut4M ravitaillement
Claude, Jean, Rodolphe et Silvain

Km 21,2 (Lans-en-Vercors) : Fin de la descente, le moral est au beau fixe. Rodolphe s’occupe de remplir ma poche d’eau pendant que je me restaure. Je prends des informations sur la montée du Pic Saint Michel et surtout sur la descente vers Saint Paul de Varces plus technique que celle du Moucherotte. Après de nouveaux encouragements, il est temps de repartir pour la deuxième ascension.

Ut4M, le Pic Saint Michel et le mur du trailer

Peu de temps après, je croise un coureur en grande détresse sur le bord du chemin. Il est pris en charge par des secouristes. Il s’agit probablement d’un concurrent de l’UT4M 160 Challenge consistant à réaliser les quatre étapes en autant de jours. Sa défaillance s’explique sans doute par un mélange de fatigue et de soleil qui commence à bien se faire ressentir sur le parcours.

Km 25,5 : Arrivée au Pic Saint Michel. Cette deuxième ascension s’est plutôt bien déroulée, je suis content d’aborder la descente avec de solides réserves physiques. Elle commence par de grosses pierres et des passages techniques. Moins aguerris que certains à l’exercice, je décide de ne pas forcer et de laisser passer les concurrents désireux de me doubler afin de ne pas me laisser entrainer par un rythme trop soutenu et partir à la faute. Je suis à présent dans un sous-bois, c’est bien en ce qui concerne la chaleur mais je manque de me faire surprendre par une racine dans un mélange d’ombres et de lumière, il faut rester vigilent !
La descente est interminable. Mes genoux commencent à se faire ressentir et la fatigue commence à arriver, serait-ce le « mur du trailer » ? Nous croisons avec Daniel un randonneur qui nous indique que Saint Paul de Varces n’est plus très loin, ça remet un peu de baume au cœur.

Ut4M, Saint Paul de Varces, mon dernier ravitaillement

Ut4M Jean 5

Km 31,7 : Saint Paul de Varces. Ultime ravitaillement avant l’arrivée à Vif. J’en profite pour refaire le plein de ma poche d’eau. Il fait très chaud sur le parcours, des défaillances commencent à poindre. Une équipe médicale prend en charge quelques coureurs. Je me dis alors que l’essentiel de l’étape est derrière moi après les deux ascensions, je commence même à avoir des velléités sur un possible chrono, objectif : arriver en moins de 8h à Vif !

Ut4M, Montagne d’Uriol

Km 35,5 : Montagne d’Uriol. Ces derniers 430 mètres de dénivelé positif me paraissent interminables. Je suis contraint à m’arrêter plusieurs fois afin de redescendre en pulsation et à m’alimenter afin d’écarter tout risque de fringale. Je bascule enfin vers la descente !

Ut4M, arrivée à Vif et passage de relais

Km 39,9 : Je suis sur les ultimes lacets qui nous conduisent à Vif, la vue de cette commune en contre plongée est très agréable. Nous arrivons avec Daniel à l’entrée du village, plus que quelques centaines de mètres avant le passage de l’arche signalant la fin de l’étape. Ayant perdu la notion du temps (la batterie de ma montre n’ayant pas tenu), Daniel m’indique que nous sommes en dessous des 8h, je décide donc d’accélérer et de terminer en sprintant. Je passe sous l’arche en 7h51m35s ! Beaucoup d’émotions me traversent l’esprit !

Ut4M, Jean, 6

Je redonne alors à Silvain son matériel. Un passage au point de contrôle avec Silvain afin de vérifier que les deux coureurs du relais sont bien présents et le voilà déjà parti en direction du massif de l’Oisans.

Rodolphe me raccompagne sur Grenoble, nous discutons dans sa voiture de mon ressenti de la course et de l’ambiance si particulière du trail.

Ut4M, conclusion de cette première étape Grenoble - Vif

Ayant accepté la proposition de Benoit de le remplacer sur la première étape du relais, je suis très content d’avoir pu apporter ma pierre à l’édifice de cette belle aventure humaine. Elle nous aura permis de faire le pont entre différents niveaux de course à pied, différentes régions et différents métiers au sein d’ADVANS Group

A titre personnel, cette course m’aura permis d’intégrer la grande famille des trailers de montagnes après avoir intégré celle des marathoniens il y a un peu moins d’un an.

Infos sur l'Ut4M - Ultratour des 4 Massifs

Site Web UT4M

Site carrières d'AViSTO

Nos dernières offres d'emploi (logiciel applicatif)

Français