Direction Technique AViSTO

Direction Technique

Depuis environ trois ans, une réflexion était en cours dans le but d’élargir les missions de la direction technique d’AViSTO. Le Covid a joué un rôle d’accélérateur et au cours des six derniers mois, l’organisation et le fonctionnement de l’équipe ont profondément évolué. L’occasion était donc idéale pour réaliser un point d’étape avec Pierre Pacchioni, le co-fondateur et directeur technique d’AViSTO, et de vous présenter tous les changements mis en place ainsi que ceux à venir.

Avant :

Historiquement, l’offre d’AViSTO avait 2 pans, l’assistance technique et le forfait. Pierre s’occupait de l’axe forfait avec un rôle particulièrement large. En effet, il intervenait en support des responsables d’affaires dans le cadre des réponses à appel d’offres, mais il était ensuite souvent en première ligne dans le management et la gestion des projets, ou en support des chefs de projets.

Au fil des années, sous l’impulsion de nombreux clients qui souhaitaient davantage de flexibilité, l’offre de centre de services est apparue puis est fortement montée en puissance. La direction technique est naturellement intervenue dans les projets stratégiques, et une réflexion était en cours quant à la redéfinition de ses missions et de son organisation.

 

L’impact du covid :

Le covid a joué un rôle d’accélérateur à deux niveaux.

Tout d’abord, la proximité géographique des équipes n’est souvent plus un critère déterminant pour nos clients, tant pour la mise en place de centres de services que pour la réalisation des forfaits. La nécessité de structurer et d’uniformiser davantage les modes de fonctionnement de nos différentes implantations AViSTO est devenue indispensable.

Ensuite, la demande pour les projets forfaitaires a connu une forte croissance. Comment faire face à cette demande, en plus de l’implication croissante sur les centres de services ?

Le moment était venu de changer de paradigme pour la direction technique d’AViSTO.

 

Redéfinition de l’offre :

En parallèle de ces réflexions, l’offre de services des sociétés d’ADVANS Group a été redéfinie et formalisée.

Nous proposons désormais quatre offres de CL1 à CL4 (CL pour Commitment Level) ; plus le chiffre est élevé plus le niveau d’engagement est important pour nous :

  • CL1, c’est l’ancienne « assistance technique », le client est responsable des projets et de leur management.
  • CL2, c’est le centre de compétences, où les ressources sont pilotées par nos responsables techniques.
  • CL3, c’est le centre de services, où nous sommes responsables du delivery des projets et de la tenue des objectifs Qualité / Coût / Délai.
  • CL4, c’est l’ancien « forfait ».

 

Notre stratégie est de diminuer le poids du CL1 pour aller vers toujours plus de CL2, CL3 et CL4.

Pour les CL1 et CL2, notre engagement est limité aux moyens, tandis que pour les CL3 et CL4, nous prenons des engagements de résultats.

Pour tenir ces engagements, voici la nouvelle organisation technique qui a été mise en place.

 

Nouvelle organisation de la direction technique :

Une organisation tripartite a été définie sous l’impulsion de Christophe Parmentier, le directeur opérationnel d’AViSTO :

  • Pierre se concentre désormais sur l’axe avant-vente, comprenant l’analyse des demandes, l’architecture, la réponse à appel d’offres et la rencontre des clients avec les responsables d’affaires.
  • Thibault Mehrenberger, après 6 ans de management de projets chez AViSTO, a pris la responsabilité globale de l’axe delivery. Une fois les projets gagnés, il s’assure de leur bonne réalisation en lien avec les chefs de projets responsables des CL3 et CL4.
  • Enfin, Julien Errera, en charge de projets majeurs depuis une quinzaine d’années chez ELSYS Design puis AViSTO, s’occupe de l’axe exploitation / DevOps. Il s’agit d’une fonction transverse destinée à rationnaliser et homogénéiser nos pratiques dans les phases de développement, déploiement et exploitation.

 

Les perspectives :

Mise en place à la fin 2021, cette transformation s’est fortement accélérée depuis le début de l’année. Elle poursuit plusieurs objectifs.

 

Tout d’abord, nous voulons augmenter le nombre de projets gagnés et relever des défis toujours plus ambitieux.

Ensuite, nous souhaitons rationnaliser la gestion de nos CL4 en mettant en œuvre un ensemble de documents, outils et méthodes communs destinés à favoriser la capitalisation, à améliorer notre delivery ainsi que notre rentabilité.

Enfin, nous voulons introduire une forme d’« industrialisation » de nos modes de fonctionnement, avec par exemple la généralisation des axes Dec(Sec)Ops et Assurance Qualité pour toutes nos réalisations.

 

Nous en attendons une meilleure capitalisation des connaissances, une synergie inter-centres accrue et de nouveaux postes d’encadrement au sein d’équipes projets toujours plus responsabilisées.

Cette transition est déjà bien avancée pour les chefs de projets, avec qui Pierre, Thibault et Julien échangent au moins une fois par semaine. Et bien que ce changement ait été initié à Vallauris, il concerne tous les centres ; d’ailleurs, les chefs de projet d’Aix et Paris ont été inclus dès les débuts au point bi-hebdomadaire.

Nous réfléchissons maintenant à renforcer la structure technique avec la mise en place de référents métiers, comme on en trouve chez ELSYS Design.

 

Ainsi, nous pensons avoir installé les bases d’un véritable cercle vertueux ; il conviendra de poursuivre son animation et son développement dans les mois et années à venir.