Devenir ingénieur

Comment devenir ingénieur ? Qu'est-ce qu'un ingénieur ? Quels sont les avantages ? Quels sont les parcours possibles pour obtenir son diplôme ? Et le métier d'ingénieur en informatique, qu'en est-il ? Quel salaire peut-on espérer ? Dans cet article, vous découvrirez des réponses à de nombreuses questions que vous vous posez peut-être !

Sommaire :

  • Définition ingénieur 
  • Pourquoi devenir ingénieur
  • Comment devenir ingénieur
  • Ingénieur en informatique
  • Salaires ingénieurs

Définition ingénieur

De nombreux sites se contentent de donner une définition vague de l’ingénieur, le décrivant comme un métier élastique qui recouvrirait tout et rien à la fois. Vous trouverez ici une définition précise, et un exemple concret rendant compte de la diversité des métiers de l’ingénierie.

Qu’est-ce qu’un ingénieur ?

Un ingénieur peut être défini comme quelqu’un qui, confronté à des problèmes d’ordre technique, tente d'y apporter des solutions elles-mêmes techniques. Il intervient à différents niveaux, de création, de conception, de réalisation, de mise en œuvre et de contrôle de produits, de systèmes ou de services (éventuellement leur financement et leur commercialisation). Ayant obtenu le titre d’ingénieur (qui requiert une formation Bac+5 suivie en école d'ingénieur ou à l'université), il dispose de compétences aussi bien techniques que relationnelles (soft skills).

L’ingénieur est plus qu'un technicien : tout d'abord, il a bénéficié d'une formation technique plus poussée. Il a également suivi des cours de gestion, de communication, de langues… Enfin, dans sa réflexion pour la résolution des problèmes, il est souvent amené à prendre en compte la dimension humaine.

Ingénieur : de multiples métiers

De fait, "devenir ingénieur" recouvre des réalités extrêmement variées. Chaque poste est différent, fait appel à des compétences diverses,… De plus, les domaines faisant appel à l’ingénierie sont de plus en plus nombreux du fait des avancées technologiques, ce qui demande une certaine adaptabilité. Le métier d’ingénieur n’a donc rien de figé, il est toujours susceptible de se renouveler.

Par exemple, les métiers de business manager et d’ingénieur cybersécurité ne revêtent ni les mêmes compétences ni les mêmes rôles, quand bien même ils sont tous deux pourvus du statut d'ingénieur, chez AViSTO en tous les cas. Le premier s’occupe du développement commercial, du recrutement d’une équipe d’ingénieurs consultants et gère cette dernière. Le second intervient sur des projets traitant de données sensibles. Il participe à l’analyse et l’interprétation des alertes, exerce une activité de veille ainsi que de reporting et de documentation. En ce qui concerne leurs compétences, on recherche chez le business manager la fibre commerciale, des qualités de communication, du dynamisme, de l’autonomie et d'être une force de proposition. Il doit également disposer de compétences techniques pour dialoguer avec ses clients et les ingénieurs de son équipe. L’ingénieur cybersécurité dispose lui de bonnes connaissances générales dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information. Il a acquis des bases en développement logiciel ainsi qu’une très bonne maîtrise des langages de scripts (Python, Perl, C …). Au niveau humain, il lui est demandé d’avoir une éthique personnelle irréprochable, de la discrétion ainsi que de la rigueur.

Deux postes d'ingénieur peuvent ainsi faire appel à des compétences qui varient grandement.

Pourquoi devenir ingénieur

Vous êtes attirés par les métiers de l’ingénierie mais vous n’avez pas encore décidé si vous souhaitiez continuer dans cette voie-là ? Nous vous expliquons ici pourquoi devenir ingénieur pourrait vous intéresser !

Les avantages quantitatifs du métier d’ingénieur

L’aspect le plus pragmatique des avantages dans le métier d'ingénieur se trouve dans sa conjoncture sur le marché du travail. En effet, depuis de nombreuses années les ingénieurs connaissent des taux de chômages extrêmement faibles, il existe une certaine sécurité de l’emploi. Dans la mesure où les domaines dans lesquels les ingénieurs interviennent ne cessent de s’accroître, il y a fort à parier que la demande en ingénieurs continue à augmenter dans les décennies à venir.

Selon les résultats de la 29ème enquête nationale sur les ingénieurs de l'IESF (société des Ingénieurs Et Scientifiques de France), le taux de chômage a baissé en 2017 et cette tendance devrait se poursuivre en 2018. Ce dernier est relativement faible par rapport au taux de chômage global (3.4% pour les ingénieurs VS 8.9% tous salariés confondus, soit un écart de 5.5 points !). A titre indicatif, 2/3 des jeunes ingénieurs ont un CDI dès leur sortie de l’école.

De plus, le métier d’ingénieur peut engendrer de bonnes perspectives d’évolution : plus de la moitié des ingénieurs finissent leur carrière à des postes de direction (service, département,…).

Par ailleurs, il convient d'évoquer les salaires élevés des ingénieurs qui constituent un avantage non négligeable à la profession. En effet, le salaire médian annuel d’un ingénieur de moins de 30 ans est de 38 051€, pour atteindre 95 000€ en fin de carrière (entre 50 et 64 ans). Ainsi, le salaire médian d’un ingénieur fait plus que doubler au cours de sa carrière. De plus, le salaire brut médian d’un ingénieur (tout âge confondus) dépasse de 17% celui des cadres. (Voir plus bas pour le détail des salaires des ingénieurs)

Un environnement de travail favorable aux ingénieurs

Outre ces éléments quantitatifs qui participent à la valorisation du métier d’ingénieur, il faut également prendre en compte des données qualitatives. Ainsi, l’enquête rapporte que 90% des ingénieurs interrogés estiment qu’ils travaillent dans une ambiance conviviale et le taux de satisfaction au travail atteint les 78%.

Comment devenir ingénieur

Il existe des parcours très différents pour acquérir le statut d’ingénieur. Mais pour obtenir son diplôme, il faut au minimum avoir réalisé 5 années d’étude (un cycle préparatoire de 2 ans et un cycle ingénieur de 3 ans). Plusieurs voies reviennent souvent : entrée en école d’ingénieur à un niveau post-bac, une entrée après un BAC+1, après une classe prépa ou après un BAC+2 ou plus. Il faut noter que seuls les établissements habilités par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieurs) sont en mesure de délivrer un diplôme d’ingénieur. Le passage par une école d’ingénieur est la voie privilégiée, en France, il en existe plus de 200.

Les voies classiques

Classes préparatoires :

Tout d’abord,  le parcours le plus prestigieux reste celui des classes préparatoires scientifiques. En effet, ces dernières sont réputées difficiles et sélectives, formant à un haut niveau de connaissances. Elles donnent accès, au bout de deux ans, à des concours (qui diffèrent en fonction des prépas) permettant d’entrer dans les écoles les plus réputées. Des places dans les grandes écoles sont réservées pour des étudiants de ces prépas, ce qui leur donne un avantage non négligeable. De nombreux étudiants mettent également en avant comme raison de leur orientation en classe prépa la possibilité de prendre le temps (2 ans) de choisir sa spécialité. Toutefois, ces prépas sont reconnues  pour demander une très lourde charge de travail et ses étudiants subissent souvent une pression importante. Cette voie ne permet pas d’effectuer des stages en entreprise dans le cadre de la formation.

Le chiffre : 40% des étudiants ingénieurs sont issus de prépas scientifiques (source : Les Voies d'accès aux grandes écoles de la CGE)

Prépas intégrées :

Celles-ci, contrairement aux classes préparatoires, se déroulent au sein même d’une école d’ingénieur. Les lycéens peuvent les intégrer directement après le BAC par le biais de concours notamment. Cela permet également aux étudiants de rejoindre rapidement un cursus plus spécialisé qu’une classe prépa. En choisissant le type d’école d’ingénieur (informatique, électronique, mécanique,…) dans laquelle l’étudiant souhaite entrer en prépa intégrée, il se spécialise et s’engage dans un cursus de 5 ans au sein de cette école. Souvent, ces prépas favorisent à la fois la théorie et la pratique puisque certaines périodes sont destinées à des stages en entreprise. Cela permet un rythme théoriquement moins dense que les prépas classiques, tout en dispensant une formation qualifiée.

Le chiffre : ¼ des étudiants ingénieurs sont recrutés directement après le bac (source : ONISEP)

Les voies parallèles (BTS, IUT, FAC)

Par le biais de ces cursus, l’étudiant peut prétendre intégrer une école d’ingénieur en bac+1, bac+2 ou plus. Tous les BTS, IUT et facs ne donnent pas accès à toutes les écoles d’ingénieur : les BTS ou IUT en question doivent être en lien avec la formation recherchée (BTS ou DUT scientifiques), tout comme le passage par la Fac (licence en mathématiques, en informatique,...). De plus, toutes les écoles ne pratiquent pas par exemple de recrutement en bac+1. En fonction des écoles, le recrutement peut se faire sur dossier, sur concours, ou les deux.

Les BTS et DUT correspondent davantage à des profils qui souhaitent mûrir leur spécialisation, qui souhaitent passer outre le stress des concours et des prépas, et qui sont attirés par le côté pratique et concret qu’offrent ces formations. La fac permet une solide formation théorique. Ce type d’admission permet également d’avoir un premier niveau de diplôme avant d’entamer une formation pour devenir ingénieur (Brevet de technicien Supérieur, Diplôme Universitaire de Technologie, licence).

De plus, il existe des prépas ATS (Adaptation Technicien Supérieur) d’une durée de un an réservées aux élèves issus d’un BTS ou DUT pour les préparer aux concours des écoles d’ingénieurs dans une optique de remise à niveau. Ces dernières permettent d’entrer en 3ème année d’école d’ingénieur.

Ingénieur en informatique

Parmi les métiers de l'ingénierie, l'ingénieur en informatique a le vent en poupe : les effectifs ne cessent d'augmenter et les écoles d'ingénieur en informatique se hissent petit à petit en haut des podiums des meilleures écoles. Pourquoi devenir ingénieur en informatique ? Quelles écoles pour devenir ingénieur en informatique ? Qu'est-ce qu'un ingénieur logiciel ?

Ingénieur en informatique : un métier pour moi ?

Il existe de nombreux types d’ingénieur, dans les domaines de l’environnement, de la chimie, de la physique, de la mécanique,… Comment savoir si le métier d’ingénieur en informatique vous conviendrait ?

Il s’agit d’un secteur extrêmement varié, qui touche à une multitude d’autres domaines et environnements différents, et qui offre de multiples possibilités de carrière, jamais figée !

Le secteur informatique embauche de manière très importante, la rémunération y est notamment valorisante.

Si vous êtes passionné(e) d'informatique, que vous êtes curieux(se) et que vous êtes attiré(e) par les nouvelles technologies, alors n'hésitez plus à devenir ingénieur(e) en informatique !

Quelle école d’ingénieur ?

Il existe de nombreuses écoles qui préparent au diplôme d’ingénieur en informatique, nous vous en donnons ici quelques-unes :

  • Pour les écoles d’ingénieurs post-bac (c’est-à-dire avec une prépa intégrée) : CPE Lyon, EPITA, EFREI Paris, ESIEA…

  • Pour les écoles d’ingénieurs post-prépa (après une classe préparatoire, entrée en 3ème année) : EISTI, Grenoble INP-Ensimag, Polytech Marseille, ENSIM (diplôme d’ingénieur spécialité informatique)

Devenir ingénieur logiciel ?

Le développement logiciel est au cœur du métier d’ingénieur en informatique, il peut être exercé dans de nombreux domaines comme les systèmes d’information, le web, les télécoms, l'industrie ou le réseau. Le métier d’ingénieur logiciel permet de ne pas travailler de manière monotone, certains projets sont réellement innovants et feront appel à votre créativité. Dans la mesure où vous devez rester à la page des nouvelles technologies et derniers langages de programmation, c’est un métier où vous ne cesserez jamais d’apprendre. Chez AViSTO notamment, la culture technique est extrêmement présente et les ingénieurs sont tous des passionnés d’informatique et de ses langages de programmation ! Si vous aimez coder, cela peut vous intéresser.  

Salaires ingénieurs en informatique

Les salaires des ingénieurs en informatique dépendent de nombreux facteurs. C’est pourquoi il est difficile de définir un salaire moyen au-dessous duquel on pourrait considérer son salaire comme un peu faible ou au-dessus duquel on peut au contraire se considérer comme valorisé. On peut toutefois tenter de donner une fourchette indicative. Les salaires des ingénieurs varient en fonction du niveau d’expérience, de la localisation du poste, de l’industrie où il est exercé, des compétences particulières demandées, ou encore de la taille de l’entreprise etc.

En début de carrière, les ingénieurs en informatique jeunes diplômés peuvent généralement prétendre à un salaire compris entre 33K€ et 36K€ pour les métiers dans les domaines du développement logiciel (Développeur back endDéveloppeur front end etc.), du test et de la validation (Ingénieur test et validation...), du DevOps (DevOpsIngénieur intégration continue,...), des infrastructures informatiques (Ingénieur cybersécuritéPentester,...) ou encore de la data (Data scientistConsultant décisionnel...).

Avec un peu d'expérience, le salaire dépasse rapidement les 36K€ annuels.

 

Pour conclure, le métier d'ingénieur recouvre des réalités très distinctes ! Il existe des parcours différents pour obtenir son diplôme, d'autant plus qu'il existe des écoles spécialisées dans chaque domaine de l'ingénierie. C'est un métier en pleine expansion et dont la demande ne cesse d'augmenter.

Cet article vous a donné envie de devenir ingénieur(e) logiciel ? N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter, où vous découvrirez de nombreux métiers ainsi que des conseils pratiques pour votre recherche d'emploi !

M'abonner à la newsletter AViSTO