Soft skills ingénieur

La part prise par les soft skills dans les processus de recrutement ne cesse de croître. Véritables piliers pour mener à bien des projets, les qualités telles que l'esprit d'équipe, le sens du relationnel et la capacité d'adaptation, sont incontournables dans les métiers de l'ingénierie. Pourtant, il n'apparaît pas toujours évident d'identifier quels sont ses savoir-être et comment les mettre en valeur.

Sommaire :

  • Soft skills : définition
  • Importance du savoir-être
  • Identifier ses soft skills
  • Soft skills les plus recherchées chez les ingénieurs
  • Adapter et développer ses soft skills
  • Comment mettre en avant mes savoir-être ?

Soft skills : définition

Les soft skills (en français : savoir-être, intelligence émotionnelle,…) constituent un élément incontournable de la vie professionnelle. Mais comment peut-on les définir ?

Soft skills / hard skills

Pour comprendre ce que sont les soft skills, on peut partir d’une définition (pas si) opposée : les hard skills. Pour un ingénieur, ces dernières correspondent notamment à l’ensemble des compétences techniques (les languages de programmation maîtrisés par exemple) dont il dispose. Ce peut être également des compétences linguistiques (niveau de langue), l’analyse de données,… En outre, les hard skills peuvent être identifiées comme les savoir-faire, et les soft skills pourraient s’apparenter aux savoir-être de l’ingénieur.

Deux notions complémentaires

Ainsi, on peut distinguer l’intelligence au sens intellectuel et pratique du terme (savoirs et savoir-faire) de l’intelligence émotionnelle, ou intelligence humaine (savoir-être). Concrètement, cela se traduit par votre faculté à vous adapter à un environnement, à comprendre et interagir intelligemment avec les personnes qui vous entourent. Il s’agit de tout ce qui a trait à votre comportement, à votre manière d’être et d’évoluer en société.

En cela, les hard skills et les soft skills sont loin d’être opposées ! Il convient plutôt de les concevoir comme un tout indissociable, les unes ne fonctionnant quasiment pas sans les autres. Une personne faisant preuve d’un large panel de capacités relationnelles et d’intelligence émotionnelle sera plus efficace dans l’accomplissement de ses tâches faisant appel à des hard skills. Par exemple, si un ingénieur doit effectuer plusieurs tâches mais qu’il ne dispose pas d’un certain sens de la priorisation, il pourra se voir rapidement dépassé par les délais.

Importance du savoir-être

Pourquoi les soft skills ont-elles pris une place déterminante dans le monde de l’entreprise aujourd’hui ?

Jeunes ingénieurs

Pour de jeunes ingénieurs, il est important d’identifier et de savoir mettre en avant ses soft skills dans la mesure où, à compétences et diplôme équivalents, l’entreprise embauchera le candidat sur la base de ces qualités. Or, bien souvent, les cursus figurant sur les CV des jeunes ingénieurs se ressemblent ! Savoir valoriser ses soft skills revêt alors une importance certaine pour vous démarquer.

Vie en entreprise

Mais les soft skills ont également leur importance une fois embauché ! En effet, elles peuvent occasionner des opportunités en terme d'évolution de carrière. Par exemple, si vous démontrez de fortes capacités de coordination et un excellent sens du relationnel, il sera plus naturel d'évoluer vers un poste de chef de projet.

De plus, il a été prouvé que le fait de développer ses soft skills sur son lieu de travail permet d’accroître son bien être personnel. En effet, il vous sera plus agréable de travailler dans une atmosphère saine et où la bonne humeur règne, tout en étant efficace dans votre travail. Le fait d’être en phase avec l’environnement et les personnes qui vous entourent facilitera cela.

Identifier ses soft skills

Avant de mettre en valeur vos compétences en matière de savoir-être, il faut bien entendu les identifier. Il s’agit souvent d'une étape peu évidente de votre candidature.

Identification de ses savoir-être

Le plus simple est de prendre comme point de départ les qualités que votre entourage vous reconnaît depuis toujours. Un trait de votre personnalité peut en effet être considéré comme une soft skill. Vous pouvez également vous inspirer de vos stages ou job d’été, les points qui vous ont amené à être efficace dans vos tâches. Mais vous pouvez tout aussi bien prendre pour appui vos loisirs, les activités que vous pratiquez en dehors de la sphère professionnelle et scolaire.

Prenez le temps de réfléchir, un peu d’introspection ne fait pas de mal ! Pensez à vos qualités relationnelles, êtes-vous quelqu’un d’avenant, de communicatif, de plutôt discret ? Etes-vous quelqu’un de très curieux ? Quel est votre degré de flexibilité ?

Par exemple, si vous faites du sport en équipe, vous pouvez mettre en avant votre aisance quant au travail de groupe, votre goût du collectif, ce qui peut être une qualité très recherchée chez les ingénieurs ! Si vous êtes quelqu’un de réservé, pas de panique ! Vous avez également d’autres qualités, cela fait de vous quelqu’un de discret, voire à l’écoute et donc probablement empathique.

Exemples

Il n’existe pas de liste immuable de toutes les soft skills qui existent. Nous vous donnons ici quelques exemples, simplement à titre indicatif, destinés à vous donner des idées.

  • Capacité à résoudre des problèmes
  • Gestion du stress
  • Autonomie
  • Sens du collectif
  • Esprit critique
  • Pouvoir de persuasion
  • Patience
  • Sens de l’efficacité
  • Appétence pour les défis, les challenges
  • Sens de la priorisation
  • Capacité d’assimilation
  • Proactif

Soft skills les plus recherchées chez les ingénieurs 

Les qualités qui font partie de votre personnalité sont des soft skills et vous pouvez donc vous appuyer sur ces dernières lors de vos candidatures pour vous démarquer. Toutefois, certaines soft skills sont particulièrement recherchées chez les ingénieurs, voire primordiales pour certains postes. Attention, elles ne sont pas figées pour autant ! Nous reviendrons dans la suite de cet article sur l’importance de la cohérence entre les différents postes et vos soft skills.

Voici 4 savoir-être particulièrement convoités par les recruteurs :

  • La capacité d’adaptation
  • La rigueur
  • Le travail d’équipe
  • La capacité d’apprentissage

La capacité d’adaptation

L’ingénieur doit être capable de s’adapter aux diverses situations qu’il peut rencontrer. Par exemple, chez AViSTO un ingénieur peut être amené à travailler sur des projets au forfait depuis les locaux de la société, mais aussi à se rendre chez des clients pour renforcer des équipes sur place. Il peut être amené pendant une année à travailler sur un projet en lien avec l’aérospatial, puis à effectuer un projet dans le domaine ferroviaire. Il doit donc être en mesure de s'adapter à différents environnements et être capable d'intervenir dans divers secteurs d'activité.

Un ingénieur en développement logiciel nous a fait notamment part de la « variété des domaines abordés » dans son métier, et qu’il ne se retrouve jamais « lié à une finalité unique ». Il met également en avant l’aspect créatif dont il faut faire preuve.

La rigueur

Une qualité particulièrement appréciée par les recruteurs est la rigueur. Lorsque l’on demande à Christophe, ingénieur R&D en logiciel, quelles sont les qualités principales pour exercer son métier, celui-ci nous répond : « Tout ce qu’on demande à un ingénieur : on est dans la construction de machines, donc il faut de la rigueur, du perfectionnisme probablement, de la créativité beaucoup, et aimer explorer. »

Outre l'apparition de bugs largement évitables, un manque de rigueur dans le codage d'une application peut par exemple également générer des failles de sécurité aux conséquences majeures...

Le travail d’équipe et la communication

De plus en plus, les équipes interdisciplinaires se développent et le travail d’équipe devient en conséquence un maillage important de la vie professionnelle de l’ingénieur. Pour ce faire, il faut savoir faire preuve d’une certaine capacité de persuasion, tout en restant à l’écoute et faire preuve d’empathie vis-à-vis de ses collègues. Il faut savoir faire preuve de solidarité, dialoguer, communiquer de manière fluide et se faire comprendre des autres. Simone met particulièrement cette facette de son métier de leader technique en avant dans son témoignage. Selon lui, il y a un « vrai travail de psychologie à faire » dans la gestion des équipes, et cela nécessite donc d’échanger en permanence.

La capacité d’apprentissage

Cette dernière soft skill est peut-être la plus importante. Pourquoi ? Parce que vos soft skills ne sont pas figées, vous-même allez évoluer. Rappelez-vous qui vous étiez il y a 10 ans ; il y a fort à parier que vous avez su développer depuis certains traits de votre personnalité dont vous n'aviez pas forcément conscience à l'époque !

Il n’est pas dramatique que vous manquiez de rigueur si vous êtes doté d’une grande faculté d’apprentissage, que vous avez envie d’apprendre et que vous êtes curieux. Bien souvent, un recruteur préfèrera embaucher un candidat capable d’assimiler les informations que l’on lui transmet et qui est à l’écoute plutôt qu’un candidat plus rigoureux mais qui ne se remet pas en question et n’écoute pas les recommandations que l'on lui donne.

Adapter et développer ses savoir-être

Toutes les soft skills ne correspondent pas à tout le monde ni à tous les postes, il vous faut définir les caractéristiques qui vous sont propres.

Définir ses savoir-être en fonction du poste

Comme on l’a dit, il n’existe pas de stock défini de soft skills qui colleraient à tous les postes d’ingénieur. Il ne s’agit pas non plus de donner une liste interminable d’adjectifs au recruteur, cela ne lui sera pas utile pour se faire une idée de votre personnalité. Ne tentez pas non plus d’enjoliver de manière excessive vos traits de caractère, le recruteur s’en rendra rapidement compte.

Il vaut mieux partir de vous, identifier vos soft skills, puis vous reporter au poste que vous souhaitez décrocher. En effet, il existe pour chaque poste certains savoir-être qui peuvent vous être essentiels. Si vous postulez en tant que lead developer, il vous faut avoir un certain esprit d’équipe et avoir le sens de la coopération. Si cependant vous candidatez pour un poste où vous serez amené à travailler seul, il faudra avant tout savoir faire preuve d’autonomie, et le recruteur sera moins regardant quant à votre capacité à travailler en équipe.

Il faut donc bien comprendre que les soft skills recherchées par les recruteurs dépendent avant toute autre chose du poste pour lequel vous candidatez.

Conseils pour développer vos soft skills

Si vous êtes étudiant, et que vous n’avez jamais effectué de job d’été ou de stage, n’hésitez pas à vous lancer ; cette expérience ne peut être que bénéfique pour vous ! Vous apprendrez ainsi à mieux vous connaître.

Devenir membre d’une ou plusieurs associations peut également vous être utile pour développer vos soft skills : vous pourrez ainsi questionner votre place et votre rôle au sein d'une équipe, développer vos points forts et vous attarder sur vos points faibles. Par exemple cela perfectionnera votre sens de l’écoute, vous donnera l’opportunité de défendre vos idées et vos points de vue de manière constructive, …

Comment mettre en avant mes savoir-être ?

Vous avez identifié vos soft skills et cherché à les perfectionner, c’est très bien ! Seulement si vous ne savez pas les tourner à votre avantage et vous mettre en valeur lors des différentes phases de votre recherche d’emploi, vous aurez du mal à vous démarquer. Voici quelques astuces :

Dans mon CV / ma lettre de motivation

Il s’agit dans votre CV et votre lettre de motivation de hiérarchiser vos soft skills. Après avoir fait une liste des traits de votre personnalité, reprenez l’annonce pour laquelle vous postulez et tentez de comprendre quelles soft skills l’entreprise recherche chez un candidat. En effet, il ne s’agit pas d’étayer toutes vos soft skills, certaines d’entre elles ne seront pas pertinentes pour le poste en question. Il vous faut vous inspirer de l’annonce, sans toutefois en faire un copié-collé !

Déterminez que sont les deux ou trois savoir-être qui vous correspondent et qui sont en adéquation avec le poste visé. Pour être percutant, il vaut mieux éviter les formules du type « je suis quelqu’un de très rigoureux, de dynamique. », mais essayez de justifier vos savoir-être à l'aide d'exemples issus de votre expérience professionnelle, par exemple : « Lors de mon précédent stage chez -nom de l’entreprise- j’ai été amené de nombreuses fois à m’adresser à des clients à propos d’un sujet technique en vulgarisant mon discours. Cela m’a permis de développer mes capacités de communication en m’adaptant à différents contextes. »

Vos soft skills qui ont trait à votre intelligence relationnelle peuvent très bien figurer dans votre lettre de motivation. Si vous souhaitez par exemple dans votre CV prouver que vous avez un certain sens de la rigueur, vous pouvez évoquer des résultats concrets, des données chiffrées, ou bien une méthodologie particulière qui nécessite d’être minutieux.

En entretien

N’hésitez pas à faire des recherches sur les valeurs promues par l’entreprise chez qui vous postulez, ce qui la différencie des autres entreprises de son secteur. Reprenez ensuite votre liste de savoir-être et confrontez-les aux vertus qu’ils recherchent. Par exemple, chez AViSTO, outre l'"ADN ingénieur" sur lequel repose l'entreprise, le sens de l'écoute est essentiel. Dans une discussion de travail, cherchez-vous toujours à avoir le dernier mot, ou bien êtes-vous capable d'entendre les arguments de votre interlocuteur, quitte à faire évoluer votre position ?

En entretien, votre but est de convaincre, et pour ce faire il n’y rien de plus efficace que d’avoir sous la main de quoi illustrer vos soft skills. Réfléchissez avant l’entretien à quelques exemples concrets qui pourraient vous être utiles pour mettre en lumière vos savoir-être.

Cependant, vos propos seuls ne suffiront pas ! Veillez à renvoyer une image concordante avec le portrait de vous-même que vous dépeignez. De manière générale, veillez à être poli, à avoir un discours le plus clair possible, soyez à l’écoute de votre interlocuteur… Et essayez d’être souriant ! Il est toujours plus agréable de s’imaginer travailler avec quelqu’un qui inspire la sympathie plutôt qu’avec quelqu’un de renfermé. Pour plus de détails, n'hésitez pas à consulter notre page de conseils afin de réussir votre entretien d'embauche !

 

Pour conclure, les soft skills sont indissociables de vos compétences techniques, ce tout constitue la réelle valeur ajoutée de vos candidatures. A chaque poste correspondent des soft skills différentes, mais pas de panique ! Vos soft skills peuvent évoluer et il est toujours possible de les perfectionner. Le plus important reste votre motivation et votre envie de vous améliorer  !

Télécharger le guide réussir un entretien d'embauche