Ingénieur QA

Ingénieur QA

Découvrez le métier d’ ingénieur QA : tâches, formation, compétences et salaire.

AViSTO recrute des ingénieurs QA. Découvrez les offres sur notre site emploi, ou déposez une candidature spontanée.

Autres appellations du métier : ingénieur testeur d’application, testeur de logiciel, testeur informatique.

Sommaire :

QA définition

QA, cela veut dire Quality Assurance, Assurance Qualité en français.

Dans le domaine informatique, il s’agit de garantir la qualité des développements réalisés ; autrement dit, qu’une fois mis en production, le logiciel va fonctionner comme attendu.

Ingénieur QA Métier

Pour garantir la qualité du code produit, l’ingénieur QA va concevoir et mettre en œuvre un ensemble de tests fonctionnels et techniques, détecter les bugs éventuels et les cas limites d’utilisation, et enfin présenter tous ces éléments aux développeurs afin qu’ils puissent corriger les problèmes.

Devenir Ingénieur QA

Il est possible de devenir ingénieur QA à la sortie d’une école d’ingénieur ou d’une formation en informatique de niveau BAC+5.

Pour autant, débuter sa carrière en tant que programmeur (ex : développeur back-end, développeur front-end etc.) permet de se constituer un bagage technique fort utile au moment de tester un logiciel : on comprend ainsi mieux son fonctionnement, ce qui aide à déterminer dans quelle direction aller chercher les bugs.

A noter également que si un ingénieur développement logiciel peut basculer vers le domaine du test, la réciproque est par contre beaucoup moins vraie. Donc au moment de se lancer, il faut vraiment aimer cette activité et présenter la bonne combinaison de compétences techniques et de savoir-être.

Compétences Ingénieur QA

Parlons des compétences justement.

D’une manière générale, on peut dire qu’il faut savoir :

  • Gérer des campagnes de test (Intégration, Validation, Non régression)
  • Concevoir des plans de test
  • Automatiser des scénarii de test (et donc utiliser de langages de scripting comme Shell ou Bash)
  • Réaliser des rapports précis pour décrire les problèmes rencontrés

Ces compétences peuvent être attestées par une certification ISTQB (International Software Testing Qualifications Board ; Comité international de qualification du test logiciel), au moins l’un des trois modules. A noter que cette certification est recommandée, voire requise, par de nombreuses entreprises au moment de postuler chez elles en tant que testeur logiciel.

Voilà pour le cadre « technique », indispensable, mais pas suffisant. En effet, pour être un très bon ingénieur QA, il faut également aimer le côté fonctionnel ; autrement dit, s’intéresser à l’environnement métier et à l’utilisation finale du logiciel afin de bien comprendre ce qu’on va valider. Bref, savoir pourquoi on va tester quelque chose. Cela implique d’être curieux, réfléchi ; rigoureux aussi, bien entendu.

On bascule ici du côté des soft skills de l’ingénieur ; autrement dit, du savoir-être. Le valideur logiciel est intégré au sein d’une équipe, il doit travailler avec les développeurs et ne pas entrer dans une relation conflictuelle avec eux. L’intelligence émotionnelle entre ici en compte, notamment au moment de leur remonter des bugs.

Salaire

Le salaire d’un ingénieur QA dépend de nombreux facteurs : les années d’expérience dans le domaine, les certifications (ex : ISTQB), les compétences techniques (ex : langages de programmation ou de scripting maîtrisés), les méthodologies connues (ex : SCRUM, KANBAN), la taille de l’entreprise, la localisation du poste etc.

En première approche, il est possible de consulter l’un des simulateurs de salaires disponibles sur Internet.

Offres d’emploi Ingénieur QA

AViSTO recrute des ingénieurs QA. Les offres sont à retrouver sur notre site emploi, où il est également possible de déposer des candidatures spontanées. N’hésitez pas, votre candidature sera systématiquement étudiée !

Autres fiches métiers qui pourraient vous intéresser : ingénieur test et validation, ingénieur V&V.