PFE, stage de fin d’étude

PFE, stage de fin d’étude, qu’est-ce que c’est ? Dernière pierre à l’édifice de votre cursus en école d’ingénieur ou à l’université, le projet de fin d’étude est un tremplin vers votre vie professionnelle. Comment trouver ce stage, bien le choisir, le réussir ? Vous trouverez ici de nombreux conseils !

Sommaire :

  • PFE, stage de fin détude : définitions
  • Recherche de stage
  • Quel stage ?
  • Réussir son stage de fin détude
  • Exemple PFE

PFE, stage de fin d’étude : définitions

Le PFE, projet de fin d’étude, et le stage de fin d’étude recouvrent une même réalité. Il s’agit d’une période déterminée durant laquelle l’étudiant rejoint une entreprise afin de réaliser un projet. En France, le PFE marque la fin du cursus en école d’ingénieur ou à l’université. Le stage de fin d’étude correspond au cadre légal dans lequel s’effectue le projet de fin d’étude.

A quoi sert le projet de fin d’étude ?

Le PFE sert avant toute chose à mettre un pied dans le monde de l’entreprise. En effet, ces six mois en moyenne de stage font office de transition entre la vie étudiante et la vie active. C’est pourquoi il est important de bien le choisir !

Le stage de fin d’étude a pour vocation de développer chez le stagiaire des savoir-faire et des savoir-être essentiels pour son avenir professionnel. Sous la tutelle d’un maître de stage, par exemple un ingénieur expérimenté, il va acquérir, en théorie, de nombreuses compétences.

De plus, dans de nombreuses entreprises, le stage de fin d’étude, comme c’est notamment le cas chez AViSTO, a un rôle de pré-embauche. Si votre PFE se déroule de manière positive, vous aurez de grandes chances de recevoir à l’issue de votre stage une proposition d’embauche.

PFE : mener un projet de A à Z

Le but est d’effectuer un projet sur une longue période, entre 4 et 6 mois, afin de développer des compétences de long terme. Entre autres, le sujet du stage amène généralement le futur ingénieur à rencontrer des défis et lui permet d’apprendre à agir en conséquence. Ainsi, il apprend de ses erreurs et s’attelle à la résolution des problèmes. Cela a une véritable importance pour sa future carrière ; les recruteurs apprécient les ingénieurs capables de se confronter à des difficultés de tout ordre.

Le PFE permet idéalement au stagiaire de mener à bien un projet de A à Z, de passer par toutes les étapes nécessaires à sa réalisation, depuis l’étude des spécifications jusqu’à la livraison finale. C’est une expérience professionnelle formatrice pour les jeunes ingénieurs, et à laquelle les recruteurs vont porter un grand intérêt.

Compétences professionnelles à développer

L’on attend donc de vous que soyez aptes à gérer des situations où vous rencontrez des difficultés. Mais les recruteurs peuvent également attendre de vous que vous ayez, durant votre stage, appris à travailler en équipe. Cette expérience peut notamment vous amener à être en interaction avec d’autres métiers.

Par exemple, Philémon, désormais développeur web chez AViSTO, a réalisé son stage de fin d’étude en étroite collaboration avec un développeur back-end, une designer UI / UX et un chef de projet. Sa mission consistait en effet à réaliser la partie front-end d’une application mobile multiplateforme, dans le cadre du projet de recherche et développement NexGenTV destiné à présenter des cas d’utilisation de ce que pourrait être la télévision du futur.

Outre ce type de soft skills, les recruteurs attendront de vous que vous ayez acquis de réelles compétences techniques pour la suite de votre parcours professionnel !

Recherche de stage

Chercher un stage n’est jamais évident, à partir de quel moment faut-il commencer ses recherches, quand postuler, où trouver des offres,… Il s’agit de nombreux facteurs à prendre en compte et autant de questions à se poser.

Règle n°1 : il n’est jamais trop tôt pour postuler !

N’hésitez pas à commencer vos recherches le plus tôt possible. Même s’il est vrai que souvent, plus de six mois à l’avance, les entreprises ne seront pas forcément en mesure de vous préciser les besoins qu’elles auront dans les mois à venir, débuter vos recherches reste très utile.

Tout d’abord, cela vous permet de vous tenir informé de la situation de l’entreprise. Consulter les offres existantes, même si elles ne concernent pas vos dates potentielles de stage, est un élément important pour savoir si l’entreprise recrute des stagiaires de manière générale.

Le plus tôt vous commencerez à postuler, le plus vous aurez de chance de réaliser un projet intéressant ! En effet, les périodes de stage sont souvent les mêmes pour toutes les écoles d’ingénieur et universités, donc quelques semaines avant le début des PFE il ne restera probablement que les offres les moins alléchantes… N’oubliez pas que vous êtes en concurrence pour les meilleurs stages !

Enfin, vous y prendre à l’avance vous laissera la possibilité de commettre quelques faux pas et de rectifier le tir pour les candidatures suivantes !

Règle n°2 : soignez vos candidatures de stage !

Cette règle est liée à la précédente, vous y prendre à l’avance est un atout considérable pour présenter des candidatures de qualité.

Pour chaque candidature, prenez le temps de lire avec attention les offres de stage, de vous tenir au courant de la conjoncture du secteur, de vous renseigner sur les entreprises qui vous intéressent et ce qu’elles font,…

Surtout, ne négligez aucune candidature. Ne vous précipitez ni dans l’écriture de votre CV ni dans celle de vos lettres de motivation (qui, bien entendu, ne doivent pas être identiques à chaque candidature !). Pensez notamment à les adapter aux offres pour lesquelles vous postulez, et à les enrichir au fur et à mesure. Si votre dossier ne retient pas l’attention, vous pourrez alors peaufiner votre CV et lettre de motivation… Et retenir l’attention du recruteur lorsque vous candidaterez pour le stage de vos rêves !

Il est important de soigner chaque candidature pour au moins deux raisons. 

Tout d’abord vous retiendrez l’attention de peu d’entreprises si votre CV et lettre de motivation paraissent bâclés.

Ensuite, même si une entreprise vous intéresse a priori moins qu’une autre pour effectuer votre stage de fin d’étude, la négliger est un mauvais calcul : il est toujours préférable de pouvoir choisir entre plusieurs options, d’autant plus que vos perceptions pourront évoluer à l’issue des entretiens.

Pour plus de détails, nhésitez pas à télécharger nos guides de conseils pour améliorer votre CV et pour réussir votre entretien dembauche !

Règle n°3 : soyez dans une démarche proactive !

N’attendez pas, relancez, appelez si votre candidature n’avance pas ! Bref, soyez proactif ! N’hésitez pas à demander des retours sur vos candidatures, si vous avez été bon en entretien, si votre interlocuteur a jugé vos compétences à la hauteur du poste,… Attention, il ne s’agit pas pour autant d’harceler le recruteur, faites-le avec politesse et parcimonie, en le contactant par exemple une à deux fois par mail ou par téléphone. 

N’hésitez pas à faire jouer le réseau de votre école, celui de votre entourage,… Mais pensez aussi à vous rendre sur des forums emploi ! Il en existe de très nombreux et les entreprises à la recherche de stagiaires y participent régulièrement. Munissez-vous de vos CV imprimés lorsque vous vous rendez à ces événements, de même renseignez-vous à l’avance sur les entreprises qui seront présentes ! Il vaut mieux ne pas perdre de temps une fois sur place et avoir un maximum d’éléments avec soi pour réussir son premier contact.

Pensez également à activer des alertes sur les sites d’offres d’emploi ainsi que sur les sites emplois des sociétés qui vous intéressent.

Enfin, même si vous avez l’impression que l’entretien s’est déroulé en votre faveur et que le recruteur vous a fait comprendre que vous devriez être sélectionné, vous pouvez tout à fait continuer à postuler tant qu’aucune convention de stage n’a été signée.

Quel stage ?

Le lien entre votre stage de fin d’étude et votre premier emploi doit être tangible, c’est pourquoi nous vous conseillons de réfléchir attentivement à plusieurs facteurs avant de faire votre choix.

Stage de fin d’étude et premier emploi

Il est important de choisir votre stage de fin d’étude dans une optique de premier emploi dans la mesure où il donnera une forte coloration à votre profil. Concrètement, si vous souhaitez travailler à terme dans le domaine du machine learning, il vaut mieux faire primer un stage qui vous formera au langage Python plutôt que d’accepter un stage de développeur web dans une entreprise de machine learning. N’oubliez pas que ce qui importe, ce sont vos compétences.

Prenez donc bien le temps de définir votre projet professionnel, et décidez en conséquence !

Poursuivre un stage de fin d’étude dans une optique de premier emploi peut également être bénéfique pour plusieurs raisons : si vous êtes embauché à la suite de votre stage, vous n’aurez pas de période d’essai à effectuer. De plus, vous serez déjà intégré dans une équipe, vous connaîtrez le mode de fonctionnement de votre structure, ce qui est un avantage non négligeable. Cela vous permettra également de vous épargner une longue période de candidatures à la fin de vos études, seulement 6 mois après avoir passé du temps à chercher votre stage… Cibler ses candidatures sur des entreprises qui peuvent potentiellement vous engager à la sortie d’une école d’ingénieur ou de l'université peut donc être une option à privilégier.

Où faire son stage de fin d’étude

Une des questions que vous devez également vous poser lors de votre choix entre plusieurs PFE, c’est le type de structure que vous souhaitez intégrer.

Si vous pensez être davantage à l’aise dans une petite structure, préférez postuler et accepter une offre dans ce type d’entreprise plutôt que dans une grande société. Vous aurez généralement moins l’opportunité dans ces dernières de participer à un projet dans sa globalité et aurez moins d’interactions avec les décideurs ; c’est pourquoi il est important de savoir ce que vous recherchez.

Ecoutez votre instinct, si une entreprise vous fait une mauvaise impression, même si les indemnités sont plus élevées, restez vigilants au risque de vous retrouver dans un stage qui ne vous correspond pas. De la même manière, apprenez à discerner les stages qui ne sont « pas sérieux » en demandant l’avis de votre entourage ou de vos professeurs. Analysez bien les missions que l’on vous propose afin d’éviter de vous ennuyer rapidement ou d’effectuer des tâches qui ne vous permettront pas de monter en compétences.

Enfin, lors de l’entretien, n’hésitez pas à poser de nombreuses questions sur le contenu même du PFE que l'on vous propose. Non seulement vous serez rassuré quant aux détails de la mission, mais vous montrerez également au recruteur votre intérêt pour son offre ainsi que votre sérieux.

Réussir son stage de fin d’étude

Maintenant que vous avez trouvé votre stage, il ne reste plus qu’à le réussir ! Cela signifie qu’il soit bénéfique autant pour vous que pour l’entreprise.

Avant son stage

Nous insisterons sur une règle de bonne conduite qui paraît pourtant évidente… Ne signez pas plusieurs conventions de stage ! Outre donner une mauvaise image de vous à un recruteur et à son entreprise à l’instant t, cela peut prêter à conséquences pour votre futur. Les frontières sont en effet souvent poreuses entre les sociétés technologiques, vous pourrez ainsi retrouver de nombreux interlocuteurs au cours de votre carrière. Or la fiabilité est un élément primordial dans une candidature, tout comme la confiance et l’honnêteté. 

Pendant son stage

De manière générale, une fois que votre stage a débuté pensez à suivre les conseils suivants : demandez des retours sur votre travail, sachez être cordial et humble, arrivez à l’heure, faites un effort d’intégration, posez des questions et anticipez la rédaction de votre rapport de stage !

Après son stage

A l’issue de votre stage veillez dans la mesure du possible à garder le contact et à rester en bons termes avec vos tuteurs/collègues. N’oubliez pas que votre vie professionnelle ne fait que commencer à la sortie de votre école d’ingénieur ou de l’université ! Remplir son carnet d’adresses dès son stage peut s’avérer très utile. Ceci d’autant plus que vous serez peut-être amené un jour à renseigner des références pour un poste, si votre stage s’est bien déroulé vous pourrez tout à fait demander à votre ancien tuteur de rédiger pour vous une lettre de recommandation.

Enfin, n’oubliez pas de transmettre une copie de votre rapport de stage à votre tuteur.

Exemple PFE

Voici quelques exemples de projet de fin d’étude chez AViSTO pour vous donner une idée des tâches que vous pouvez être amenés à accomplir en tant qu’ingénieur stagiaire.

  • Stage Android : développement d’une application ANDROID permettant à nos ingénieurs de reporter leur activité et leurs congés via mobile.
  • Stage réalité augmentée : réalisation d’IHM permettant d’afficher des objets en réalité augmentée
  • Stage C# : développement d’un outil web destiné à modéliser une chaîne de montage d’un constructeur automobile

Pour plus de détails, vous pouvez consulter notre page destinée aux stages et alternances.

 

Pour conclure, votre stage de fin détude donne le ton à vos premières années en tant que jeune ingénieur. Bien quil ne les détermine pas à 100%, il apporte toutefois une coloration certaine à votre CV. Tentez donc de bien définir ce que vous attendez de votre PFE, et de choisir votre stage en fonction de son contenu.

Un stage de fin d’étude ou un premier emploi dans le domaine de l’ingénierie logicielle vous intéresse ? Découvrez nos offres sur notre site emploi !

Découvrir les offres d'emploi et de stage chez AViSTO