Projet professionnel

Le projet professionnel est parfois difficile à définir pour des étudiants et des jeunes diplômés. Ceci est parfaitement compréhensible dans la mesure où vous n’êtes pas encore actif sur le marché du travail. Lorsque vous êtes encore dans la vie étudiante, il peut être complexe d’être au fait de tous les métiers présents sur un secteur d’activité et accessibles via votre formation. Cela devient encore plus délicat si vous êtes encore lycéen. De plus, il n’est pas évident d’avoir une lecture complète de la réalité de ces professions, qui peuvent paraître très floues. Dès lors, comment définir et construire votre projet professionnel, alors même que vous ne connaissez pas la substance des métiers qui sont à votre portée ?

C’est bien là le sujet de cet article, qui vise à vous guider dans le décèlement du projet professionnel qui vous correspondrait le mieux.

Sommaire :

  • Qu’est-ce qu’un projet professionnel ?
  • Projet professionnel étudiant : le définir et le construire
  • Mon projet professionnel : la mise en pratique
  • En bref

Qu’est-ce qu’un projet professionnel ?

Un projet professionnel peut être défini comme l’objectif que vous visez dans le monde du travail et les moyens, la stratégie que vous mettez en œuvre pour le réaliser.

Il ne s’agit pas uniquement d’un métier, cela peut s’étendre à un poste précis, tout comme englober un type d’entreprise dans lequel vous souhaitez évoluer, un rythme de travail qui vous conviendrait, un niveau de responsabilité particulier, une situation géographique,…

Il est donc impossible de dissocier projet professionnel et projet personnel. Imaginez un instant que vous souhaitiez travailler uniquement pour des entreprises multinationales américaines en France, il vous faudra très probablement habiter la région parisienne pour trouver un poste. Mais vous avez profondément envie de rester proche de votre ville natale dans le Sud, vous détestez les grandes capitales et n’êtes pas prêt à quitter votre entourage. Vous voyez bien comment votre projet professionnel entre en contradiction fondamentale avec votre projet personnel. Il est donc également un projet de vie, auquel il est important de réfléchir.

A quoi sert-il ?

En vous questionnant quant à votre projet professionnel, il est possible, surtout si vous êtes encore étudiant, que vous ne déterminiez pas un unique métier qui vous intéresserait. Mais ce n’est pas grave, bien au contraire ! Cela vous permet de parcourir les possibilités qui pourraient s’offrir à vous, ce qui peut également être très utile lorsque l’on débute dans le monde du travail. Si vous êtes dans une école d’ingénieur généraliste, ou que vous suivez une formation similaire à l’Université, cela vous sera d’autant plus utile que vos options sont plus élargies que dans un cursus spécialisé.

Avoir en tête un projet professionnel est une véritable source de motivation : il est beaucoup plus agréable et stimulant de se donner les moyens pour avancer lorsque l’on s’est fixé un but à atteindre. Vous verrez notamment, si vous êtes encore étudiant, que cela vous donnera davantage envie d’être sérieux dans vos études. Et au moment de candidater, cette motivation se ressentira, que ce soit dans votre CV, lettre de motivation ou en entretien. Si si, il est beaucoup plus simple de vendre un projet auquel on croit !

De plus, cela vous permet de cibler vos candidatures. Si vous êtes en recherche de stage de fin d’études ou d’un premier emploi, il s’agit d’une étape incontournable pour définir les offres qui peuvent vous intéresser et celles qui ne sont pas pour vous. Vous serez ainsi d’autant plus pertinent et efficace dans vos candidatures.

Enfin, les recruteurs vous demanderont souvent en entretien d’embauche quel est votre projet professionnel. Or sa précision et sa cohérence peuvent faire la différence entre deux candidats ! Cela témoigne de votre ambition, de votre motivation et montre que vous avez choisi telle voie non pas par hasard mais par choix.

Quelques précisions :

  • Le projet professionnel que vous évoquez dans votre lettre de motivation ou en entretien se rapporte en général au moyen terme, à deux ou cinq ans environ. Il ne s’agit pas d’évoquer votre projet à long terme, ce que vous souhaitez faire dans 10 ans par exemple, même s’il est intéressant d’en avoir déjà une idée.
  • Vous pouvez très bien avoir deux projets : celui de vos rêves et un alternatif, un plan B en quelque sorte.
  • Bien entendu, votre projet peut (et va sûrement d’ailleurs) évoluer !

On peut distinguer trois étapes majeures pour construire son projet professionnel :

  • L’identification des attentes professionnelles en fonction de votre personnalité
  • La découverte du ou des métier(s) qui correspond(ent) à vos attentes
  • Le passage à l’action et la mise en oeuvre du projet professionnel

Projet professionnel étudiant

Selon vos aspirations, votre personnalité, votre parcours, votre projet professionnel sera différent. Vous ne chercherez pas la même chose selon que vous êtes quelqu’un attiré plutôt par l'intérêt des projets, l’argent, la reconnaissance des pairs, qui ressent le besoin d’être utile, pour qui la vie de famille passe avant tout,… Il vous faut donc évaluer ce qui compte pour vous, les sacrifices que vous êtes capable de faire etc.

Définir son projet professionnel

Il est relativement inutile de mener des actions sans savoir pourquoi, sans avoir d’objectif précis. Notamment si vous candidatez à droite et à gauche sans savoir ce que vous cherchez vraiment, il est probable que vous ayez du mal à trouver. C’est pourquoi il est crucial de prendre le temps de se questionner sur ce que l’on souhaite faire.

Essayez de mettre des mots sur qui vous êtes, ce dont vous avez besoin, vos motivations. Prenez une feuille et tentez de renseigner les éléments ci-dessous.

Sur le plan personnel :

  • Ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas
  • Vos activités extra scolaires
  • Vos qualités et vos défauts
  • Vos valeurs (respect, écoute, ouverture d’esprit, altruisme, audace, coopération, créativité, discipline, efficacité, expertise, loyauté, partage,…)
  • Le niveau de responsabilité auquel vous aspirez
  • Si vous êtes plus à l’aise en équipe ou lorsque vous êtes seul
  • Quelles sont vos motivations, de manière générale et sur le plan professionnel
  • Vos passions
  • Les sacrifices que vous êtes prêt à faire
  • Les rôles que vous tenez dans différents contextes (famille, association, loisirs,…)
  • Ce que vous préférez entre : toucher un peu à tout, avoir une vue d’ensemble sur un thème, ou entrer dans le détail d’un sujet spécifique ? Cela vous donnera une indication sur le type de profession qui peut vous correspondre entre un métier généraliste ou davantage spécialisé.
  • Quelle est l’ambiance dans laquelle vous êtes le plus à l’aise pour travailler : une atmosphère « familiale » (petite entreprise), une structure très hiérarchisée (grande entreprise), quelque chose entre les deux ? Si vous avez besoin de réactivité, de mouvement, d’autonomie, orientez-vous vers une entreprise de style start-up ou une petite entreprise.
  • Est-ce que vous préférez bouger régulièrement, être sur le terrain ou préférez-vous rester dans un bureau ?
  • Avez-vous besoin d’exprimer votre sens du service ? Si cela est très important pour vous, vous pouvez vous diriger vers le secteur public ou les sociétés de services.
  • Vous pouvez également faire des tests de personnalité si vous avez du mal avec l’introspection.

Sur le plan professionnel

  • Listez vos connaissances, vous pouvez notamment reprendre les points de votre programme en école d’ingénieur ou à la fac.
  • Listez toutes vos compétences et demandez-vous à quoi elles pourraient servir dans votre vie professionnelle.
  • Listez vos expériences professionnelles : n’omettez rien ! Jobs d’été, emploi étudiant, stage,… Notez ce qui vous a plu à chaque fois et ce qui ne vous a pas plu.
  • Qu’est-ce qui est important pour vous dans une entreprise / organisation ? Les projets ? Les valeurs ? L’ambiance ? La situation géographique ? Les possibilités d’évolution ? La gratification ?
  • Définissez les secteurs d’activité qui pourraient vous intéresser : le digital au sens large, l'industrie, le ferroviaire, le multimédia, les télécoms,…
  • Seriez-vous plus à l’aise dans le secteur public ou dans le secteur privé ? Généralement, il existe une hiérarchie plus prononcée dans le secteur public, avec des circuits de décisions plus complexes et donc plus lents. Le secteur public vous apporte la sécurité de l’emploi et ses employés déclarent être moins sujets au stress. Le secteur privé est quant à lui davantage reconnu pour sa rapidité, son souci des résultats et de la rentabilité de ses employés. Si vous postulez pour un poste d’ingénieur dans une administration du secteur public, vous aurez en moyenne un salaire moindre que ce que vous auriez touché dans une entreprise privée. Dans le privé, vous aurez a priori davantage la possibilité de changer de poste et d’avoir des opportunités d’évolution plus rapidement.

Essayez de vous projeter dans une situation professionnelle pour répondre à ces dernières questions, imaginez quelle serait pour vous une journée parfaite en poste. Surtout soyez honnête avec vous-même. 

Construire son projet professionnel

Une fois l’étape précédente accomplie, vous devriez en théorie avoir une idée plus précise des attentes que vous avez quant à votre futur métier.

Il vous faut à présent évaluer vos options. Votre projet professionnel doit être réaliste et cohérent avec ce qui est réalisable dans votre domaine d’activité, au risque de ne jamais trouver chaussure à votre pied ! Nous avons recensé pour vous les différentes méthodes que vous pouvez employer pour sonder les possibilités qu'offre votre secteur :

  • Consultez des fiches métiers, elles vous donneront des indications sur les missions, les savoir-être et savoir-faire requis pour chaque poste et sur les parcours académiques et professionnels à suivre. Listez les postes qui pourraient vous intéresser.
  • Consultez les sites dédiés à cette thématique, par exemple les sites de l'APEC, de Pôle emploi, de l'ONISEP,…
  • Discutez avec des anciens élèves qui ont suivi la même formation que vous ou une formation similaire. La page alumni de votre école peut par exemple vous y aider, tout comme une rapide recherche sur LinkedIn.
  • Prenez connaissance des entreprises leader sur votre secteur, des métiers qui y sont présents et dégagez leurs caractéristiques principales. Rapidement vos recherches vont s’affiner et vous découvrirez de plus petites entreprises, des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire), PME (Petites et Moyennes Entreprises) et start-up. Listez celles qui semblent vous correspondre en fonction des attentes que vous avez dégagées précédemment.

L’étape suivante consiste à faire le point entre les entreprises, les postes qui vous attirent et les compétences et connaissances que vous avez déjà.

Les informations que vous devez rechercher :

Il vous faut comprendre quelles sont les passerelles et les expériences professionnelles qu’il vous faut emmagasiner pour réaliser votre objectif.

Vérifiez que pour les postes que vous ciblez il existe de l’offre, que les entreprises recrutent des candidats avec une expérience, un parcours similaires aux vôtres. Si ce n’est pas le cas mais que le poste en question semble être celui de vos rêves, trouvez comment développer les compétences et acquérir l’expérience requises pour atteindre votre but.

Vérifiez que le métier que vous visez n’est pas en perte de vitesse, qu’il ne s’agit pas d’un milieu bouché.

Les recherches que vous effectuerez vous seront très utiles pour vous confronter à la réalité du marché du travail. Il est ainsi probable que vous ayez à réorienter quelque peu votre projet professionnel.

Par exemple :

  • En effectuant vos recherches, vous avez découvert le métier de développeur full-stack. La polyvalence de ce métier, qui permet de mêler développement back-end et front-end vous attire particulièrement. Mais ce poste n’est généralement accessible qu’après plusieurs années d’expérience. Vous pouvez donc viser un poste de développeur front-end en premier lieu par exemple, puis compléter vos connaissances avec vos collègues spécialistes du back-end et les mettre en oeuvre sur un projet personnel complet (ex : un site CV). Dans vos projets quotidiens, proposez également de prendre en charge des tâches back-end et de fil en aiguille, vous allez acquérir les compétences et la polyvalence nécessaires au métier de développeur full-stack. Quelques années plus tard, vous pourrez présenter votre candidature pour ce type de poste.
  • Si vous êtes passionné par une technologie géniale mais en complète perte de vitesse (ex : le minitel dans les années 2000 !), il est toutefois inutile de vous entêter dans cette voie si elle n’est plus d’actualité, il n’y aura pas / très peu d’emploi. Essayez donc de trouver ce qui vous plaît dans le fait de travailler sur ce thème et redéfinissez votre projet.

S’il est particulièrement important d’avoir une idée de projet professionnel pour les raisons mentionnées plus haut, il est évident qu’il faut toutefois vous adapter au marché du travail.

Si vous constatez qu’à la suite de nombreuses candidatures infructueuses, au bout de plusieurs mois, vous êtes toujours en recherche d’emploi / de stage, il est fort probable que cela signifie qu’il vous faut revoir certains aspects de votre projet professionnel.

S’il est important d’avoir un objectif à poursuivre, cela ne signifie pas qu’il ne faut pas vous ouvrir à d’autres possibilités. Si votre projet professionnel ne peut pas se concrétiser dès maintenant, cherchez les options qui vous seront utiles pour le réaliser dans le futur. Il vaut mieux, surtout en tant que jeune diplômé, vous laisser davantage porter par le marché du travail. Ceci d’autant plus que rester sans emploi trop longtemps à la sortie de l’école / de l’Université peut avoir un effet pervers sur vos futures candidatures.

Ce n’est pas dramatique si vous n’exercez pas directement le métier de vos rêves, tant que vous faites quelque chose qui vous plaît. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut mettre de côté votre projet professionnel ! Soyez tenace mais sachez vous adapter. Par exemple si vous souhaitez à tout prix rester dans une ville mais qu’il n’y a pas de travail dans votre secteur, essayez de vous ajuster au marché et restez ouvert aux propositions dans d’autres villes, pourquoi pas avec une part de télétravail.

Mon projet professionnel

Vous avez réussi à dessiner les contours de votre projet professionnel, félicitations ! Il vous faut à présent mettre toutes les chances de votre côté afin de le mettre en œuvre. Pour ce faire, il est important d’établir une stratégie. Certaines personnes ont un objectif clair qu’elles souhaitent atteindre mais n’ont pas cherché les moyens pour le mettre en place.

Les choses que vous devez évaluer pour établir un plan d’action :

  • Les compétences et connaissances que vous devez renforcer ou développer.
  • Les compétences et connaissances que vous avez déjà acquises, qu’il vous faut entretenir et qui sont un atout pour votre projet professionnel.
  • Le temps que vous estimez nécessaire pour atteindre votre but.
  • Les formations, parcours qui sont indispensables ou bénéfiques pour votre projet professionnel.
  • Les coûts que cela peut impliquer et les éventuels déplacements.
  • Le réseau que vous pouvez mobiliser.
  • Les grandes étapes pour réaliser votre objectif.

Après avoir identifié ces éléments, entrez dans le concret et passez à l’action.

Tout d’abord, parlez de votre projet professionnel à votre entourage. Vous verrez que, bien souvent, c’est en discutant que les contours de ce dernier se préciseront.

N’hésitez pas à vous rendre à des salons, des forums de recrutement tels que les forums emplois / étudiants. Les conférences constituent également un bon moyen d'en apprendre davantage sur certains métiers.

Contactez les organismes qui peuvent vous aider et vous apporter des informations sur le métier que vous visez, comme l'APEC, Pôle emploi, ou l'ONISEP.

Créez des alertes sur les sites emploi pour connaître en temps réel la situation du marché.

Faites de la veille informationnelle sur votre secteur d’activité pour rester au courant des dernières innovations et des grandes actualités.

Faites un CV et une lettre de motivation pour le poste que vous visez actuellement, le stage de vos rêves.

Travaillez votre profil LinkedIn et servez-vous en à bon escient pour vous créer un réseau solide dans votre domaine.

Impliquez-vous ! Dans des projets extra-scolaires, des associations, en lien avec ce que vous souhaitez faire.

Enfin, faites des stages dans des environnements proches de ceux que vous visez afin de peaufiner votre projet professionnel. Le plus utile reste d’aller sur le terrain, voir concrètement ce qui vous plaît et ce qui ne vous plaît pas, prendre connaissance de la réalité du poste que vous visez, de ses tâches, voir ce qu’est une journée type, le genre d’entreprises qui vous correspond,… Vous serez ainsi en contact avec des professionnels et pourrez leur poser toutes les questions que vous souhaitez, les observer,… Tout cela vous aidera à améliorer votre projet professionnel.

 

EN BREF

Projet professionnel tableau récapitulatif

 

En conclusion, il est important d’avoir une idée de projet professionnel, même si celui-ci est susceptible d'évoluer. Il doit vous ressembler et être en accord avec vos capacités, votre parcours et le marché du travail. Prendre le temps maintenant de réfléchir sur le sujet vous permettra d’en gagner beaucoup plus tard. Soyez honnête avec vous-même, persévérant et faites quelque chose qui vous plaît !

Plongez-vous dans nos fiches métiers concernant l'ingénierie logicielle et trouvez peut-être le métier de vos rêves !

Consultez nos fiches métiers